Vivre …

Vivre …

 
L’une des choses la plus douce au monde,
Quand votre cœur est rempli de grisaille,
C’est l’éclat de ce soleil qui vous inonde
Quand vient le temps des retrouvailles.
 
Elles balayent en un instant la tristesse,
En illuminant tous les visages éprouvés,
Faisant de chaque seconde une caresse
Pour ceux qui furent si longtemps séparés.
 
Peut être parce qu’après chaque nuit,
Succède toujours la beauté de l’aube,
Faisant que le chagrin en nous s’enfuit
Et que toutes nos peines se dérobent.
 
Car revoir, la ou les personnes chéries,
Nous rends libre, alors qu’on était perdu
Tout recommence, rien n’est fini,
Le temps des possibles étant revenu.
 
Juste un ressenti
André
 
Vivre de Molyneux ( 1971 )
+ d’infos cf Fragrantica.fr
Crédit photos prises sur le net dont :
– Une œuvre de Victor Ostrovsky
Yary Dluhos Paris Sidewalk Cafe Restaurant